Le produit de la semaine : le son de blé

07 août 2017
Télécharger le podcast

On en a déjà parlé, le blé est un grain riche en fibre et il peut être consommé régulièrement entier, soufflé, concassé, en flocons, en farine ainsi qu'en semoule et en boulgour.

Mais aujourd'hui, gros plan sur le son de blé, riche en minéraux, phosphore, magnésium et fer.

Ce sont son action de régulateur sur le transit et son effet sur la constipation qui font du son de blé un excellent allié santé.

Il l favorise grandement la digestion.

Constitué de fibres insolubles, le son de blé permet également de gonfler le bol alimentaire au niveau de l'estomac et apporter une sensation de rassasiement. Comme le son d'avoine, il limite les grignotages intempestifs s'il est consommé régulièrement.

Il retarde aussi l'absorption des sucres et stocke moins facilement les graisses, y compris le cholestérol.

Afin de bénéficier de toutes ses propriétés, il est conseillé de ne pas dépasser une consommation de 20 g de son de blé par jour.

En effet, son pouvoir sur le transit est si fort qu'il peut vite irriter les intestins.
Il est facile d'intégrer le son d'avoine et le son de blé dans son alimentation quotidienne.

Pour commencer, il suffit d’en saupoudrer une cuillerée sur nos salades ou nos soupes pour apporter une petite touche croquante à l'ensemble ou un côté « paillette » non négligeable pour la présentation des assiettes.

On n'hésite pas non plus à  en mélanger deux cuillerées à un simple yaourt.

Pourquoi ne pas l'intégrer également dans de la chapelure ou du fromage râpé pour paner nos morceaux de viandes ou de poissons.

Ils peuvent aussi substituer une partie de la farine lorsqu'on réalise une pâte à tarte, un crumble, un cake ou des crêpes salées.

Enfin, puisqu’il gonfle en absorbant une partie des jus de cuisson, le son de blé est particulièrement intéressants à utiliser dans les farces (avec de la volaille ou du poisson) et efficaces pour diminuer le jus des légumes (courgettes, tomates...), intégrés dans nos gratins faits maison.

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article