Des fast-foods ouverts 24h/24 le week-end : la fièvre malbouffe grignote La Réunion


31 juillet 2019 - 134 vues
La Réunion est devenue le nouvel Eldorado des chaînes de restauration rapide, ce n'est pas une nouveauté.
Sur une île où une personne sur deux est en surpoids, dans l'un des départements les plus touchés par le diabète, un territoire où l'obésité infantile ne cesse de croître, les patrons des fast-foods vont toujours plus loin, n'hésitant pas à ouvrir les drives de certains de leurs établissements 24h/24 les vendredis et samedis.

À l’origine de cette nouveauté, les enseignes McDonald's et Burger King. Les deux pointures américaines du fast-food s’affrontent sur tous les fronts: marketing, communication, localisations et maintenant les horaires.

L’objectif est clair: gagner (ou garder) le leadership du marché réunionnais.

La stratégie, on la connaît déjà: inonder le territoire, pas une année ne passe sans que de nouveaux restaurants ouvrent.

Les poids lourds du fast-food y vont franco au détriment de la santé publique.

Personne pour freiner les ardeurs des patrons de la restauration rapide 

La position de l’État et des communes sur la question est floue, très floue. Imaz Press a contacté une commune du Nord de l’île qui laisse les fast-food ouvrir 24 heures sur 24 le week-end sur son territoire.

Pour cette commune, difficile de se positionner clairement sur la question des fast-food.

Au début de la conversation, le service communication ne se mouille pas et renvoie et à la réglementation "vous savez, d’un point de vue légal, les gérants ont juste à notifier leurs nouveaux horaires d’ouverture.

À partir du moment où ces restaurants ne vendent pas de boissons alcoolisées, ils n’ont besoin d’aucune autorisation spécifique ".

On insiste un peu, ça ressemble quand même un peu au Far West ce qu’on nous décrit là, à croire que les gérants de fast-food font ce qu’ils veulent…

Le fait qu’on insiste a moyennement plu au responsable de communication de la mairie qui préfère botter en touche "ce dossier ne dépend pas de la mairie, oui, il y a une question de santé publique mais c’est à l’État de prendre ses responsabilités, le maire n'a pas compétence à gérer ce genre de problématique".

Source : www.ipreunion.com

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article