Au Parlement à Strasbourg et à Epinal, Macron veut relancer son projet européen.

17 avril 2018 - 376 vues

Les séquences s'enchaînent pour Emmanuel Macron. A peine sorti de sa double opération de communication télévisuelle sur TF1 d'abord puis BFMTV, RMC et Mediapart ensuite, voilà le président de la République qui reprend son bâton de pèlerin pour aller parler d'Europe à Strasbourg mardi matin 17 avril devant le Parlement et à Epinal, dans les Vosges, le soir devant les citoyens.

Refonder l'Europe pour donner aux citoyens l'envie d'y croire encore, c'est l'une des principales promesses de campagne d'Emmanuel Macron.  A un peu plus d'un an des prochaines élections européennes, le moment est venu pour le chef de l'Etat français de rentrer dans le vif du sujet.

Le discours de la Sorbonne, prononcé il y a sept mois, a donné le cadre de la vision et des propositions, maintenant Emmanuel Macron veut passer aux travaux pratiques. A Strasbourg, il va donc se livrer à une séance d'échanges avec les élus européens dans l'enceinte symbolique du Parlement.

Et puis à Epinal, une petite ville choisie non pas parce qu'elle fut celle de Philippe Séguin, opposant aux Traité de Maastricht, dit-on à l'Elysée, mais parce qu'elle représente ces territoires en difficulté où le vote Front national est élevé, Emmanuel Macron va lancer la première consultation citoyenne. Face à quelques centaines de Français, il va écouter, répondre directement aux interrogations, bref, mouiller la chemise. Des débats identiques devraient être menés dans les prochains mois dans les autres pays européens.

A chaque fois, il y aura des restitutions et un bilan en fin d'année. Objectif : faire remonter les attentes des citoyens. Une méthode participative déjà utilisée par Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle.

Source : RFI

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article